assiciation Alter Ego Rennes

Archéologue, mais pas que…

Je suis, depuis 2014, agent permanent de l’Inrap où j’exerce en tant qu‘archéologue. J’interviens plus particulièrement dans le cadre d’opérations abordant la période romaine en raison de ma formation universitaire.
Pour ce “Day of Archaeology”, je souhaiterais partager avec vous ma vision du métier d’archéologue et de son rôle dans la promotion de l’archéologie. Au fil de mon expérience, j’ai constaté que l’actualité archéologique pouvait tarder à être diffusée auprès du public en raison de la chaîne opératoire imposée par le métier.

De la recherche à la valorisation
J’ai commencé à y réfléchir à l’occasion de ma formation de guide-animatrice ; je me suis rendue compte qu’il était parfois difficile de rassembler l’information issue des fouilles et de la diffuser rapidement. Cette réflexion m’a amené à fonder l’association “Alter Ego Rennes“, dédiée à la promotion de l’archéologie à l’université. Au sein de cette association que je préside, nous créons des expositions, nous programmons des cycles de conférences et des ateliers pédagogiques, nous apportons notre soutien aux projets des étudiants et nous organisons des journées à thèmes autour de l’archéologie ainsi que des chantiers de fouilles au Maroc.
Mon travail à l’Inrap a donné tout son sens à la notion de diffusion de l’information archéologique. En effet, dès que l’on m’en a donné l’occasion, je me suis impliquée dans des projets de valorisation tels que les Journées nationales de l’archéologie, les Journées européennes du Patrimoine ainsi que dans d’autres événements : j’ai notamment animé les visites guidées de l’enceinte du IIIe siècle de Rennes, et organisé un programme d’initiation à l’archéologie en quatre sessions pour une classe de CE2 de Rennes.

"My work at Inrap inspires and give meaning to my desire to transmit archaeological information" © Inrap

“Mon travail à l’Inrap a donné tout son sens à la notion de diffusion de l’information archéologique” © Inrap

Le partenariat Alter Ego Rennes – Inrap
En 2014, j’ai eu l’heureuse surprise de voir converger mes projets professionnels et associatifs : L’Inrap a souhaité devenir partenaire du projet que j’organisais avec les étudiants de l’association autour de la céramique antique nommé “la céramique en archéologie : c’est dans les vieux pots qu’on fouille le passé”.
L’événement a rencontré un tel succès que l’association a été sollicitée pour participer aux Journées nationales de l’archéologie. A cette occasion, nous avons présenté notre nouveau projet “Le bois, écorce de notre passé”. Ma double casquette m’a toutefois un peu compliqué la vie : je devais à la fois aider mes collègues chargées du développement culturel et de la communication au montage du village de l’archéologie au Musée des Champs Libres à Rennes et assister les étudiants à la finalisation du projet sur le bois. Autant dire que les journées qui ont précédé les JNA ont été très longues !

« pottery in archaeology: digging up the past in old pots » poster

Affiche du projet “C’est dans les vieux pots qu’on fouille le passé”

De 8h à 17h, j’étais au centre archéologique de Rennes : impression-découpage et montage des badges des intervenants, montage du “module de fouille”, préparation des fiches pédagogiques pour les animations anthropologie et céramique, achats divers pour matériel des animations, préparation des t-shirts pour les collègues de l’Inrap participant aux animations, plastification des supports de visite, contrôle des panneaux d’exposition livrés, transport du matériel aux Champs Libres, installation du mobilier des différents stands, montage des expositions, installation des dépliants…
Avant 8h et après 17h, je travaillais avec Alter Ego Rennes : correction des panneaux de l’exposition, prise de contact avec des spécialistes pour emprunt de matériel, allers-retours à l’imprimerie, découpage-peinture-plastification des différents supports d’animations, coordination des étudiants, recherche de financements, achats nombreux et variés en magasins de bricolage, réparation du diorama Playmobil… Sans oublier quelques heures de sommeil bien méritées !

During the French National Archaeology Days © Inrap

Durant les Journées nationales de l’archéologie  © Inrap

“Wood, the bark of our past” project © Inrap

Le projet “le bois, écorce de notre passé” présenté lors des Journées nationales de l’archéologie 2015 © Inrap

Conclusion : “Je suis archéologue mais pas que…”
Par mon investissement sur le terrain, dans les projets de valorisation de l’Inrap, et au sein de ceux l’association, j’essaye de fédérer les nombreuses personnes qui interviennent de près où de loin en archéologie : étudiants, archéologues, céramologues, topographes, anthropologues ainsi que tous les spécialistes issus d’autres institutions, sans oublier… le public, afin que toutes ces personnes se rencontrent, échangent et promeuvent l’archéologie ensemble !

It's me, on the field ! © Inrap

C’est moi, sur le terrain ! © Inrap

 

Marie-Laure Thierry, archéologue à l’Inrap et présidente de l’association Alter Ego Rennes